L’aspect de la végétation au fil des saisons

parcours des plantes

Plusieurs personnes ont confondu la flore et la végétation. En réalité, il y a une déférence entre ces deux termes : la  flore désigne l’ensemble des espèces végétales situées dans un même espace géographique mais la végétation indique la croissance des végétaux dans un endroit doté. L’aspect de la végétation change en fonction de la saison et la durée de vie. En cours de changement de saison, certaines plantes perdent leurs feuilles, ceux qui poussent et d’autres disparaissent. Comment les végétaux passent-ils au fil des saisons ?

Les plantes annuelles au cours des saisons

En classe de terminale, les étudiants découvrent les concepts de la végétation en matière de la svt. Il existe deux catégories de plantes qui ont ses différences en termes de l’accroissement et de la substitution. Les plantes annuelles  caractérisent par un cycle de vie sur une année. En hiver, elles se présentent sous forme de graines, les feuilles, les tiges et les racines disparaissent. Les graines seules peuvent résister au froid. Au début du printemps, si les conditions atmosphériques sont favorables à la germination des graines, ces dernières donnent une racine avec une petite tige qui commence à devenir une plantule. Le temps passe, cette plantule grandit  petit à petit et à la fin du printemps, elle devient une plante adulte. Cette plante porte des bourgeons qui s’ouvrent et fournissent des fleurs. Ces dernières sont utiles à la production des plantes car elles disposent des organes tels que les étamines et le pistil. Pour plus d’information, consultez la SVT. L’action de transport du pollen sur le pistil permet de changer les fleurs en fruits. Ce fruit se développe et se transforme durant l’été. A l’automne, cette plante se fane et meurt, les fruits tombent par terre et pourrissent. Donc, les graines sont libérées et enterrées dans le sol. 

Les parcours des plantes vivaces

Les plantes vivaces ou plantes pérennes peuvent vivre tout au long de l’année, une partie de ces organes survit et d’autre disparaît durant l’hiver et se développe à nouveau la saison suivante. Cependant, les plantes à feuilles décidues perdent leurs feuilles en automne. Les bourgeons aériens sont bien conservés, protégés du froid et de la pluie par leurs écailles. Mais certains végétaux comme les tulipes, les iris perdent à la fois leurs feuilles, leurs tiges et seuls les bourgeons souterrains sont gardés. En conséquence, les parties souterraines et les troncs aériens peuvent résister au froid et à la sècheresse en hiver. D’ailleurs, au printemps, lorsque les conditions climatiques redeviennent propices, ces organes survivent à nouveau et produisent de nouvelles branches, de nouvelles tiges. Des fleurs ou des nouveaux bourgeons réapparaissent.

Les conditions fiables au moment de la germination

Pour germer les graines et donner une nouvelle plante, les conditions d’humidités et des températures doivent être favorables. La graine a besoin suffisamment d’eau pour son absorption. L’oxygène provient par l’aération du sol est un autre facteur qui permet à la progression de la germination. Le sol doit contenir au moyen 19 pourcent d’humidité. En ce qui concerne la température, les graines doivent être placées à une température de 20 degrés minimum pour que celles-ci germent.