Le SMS qui tue…

killSMS

Du déjà vu sous forme de mail depuis 2006 par le FBI, mais plus récent via SMS et envoyé récemment à des centaines d’australiens. On espère que personne ne sera tombé dans l’énoooorme panneau !

Texte complet : (Sum1 = someone)

“Sum1 paid me to kill you. get spared, 48hrs to pay $5000. If you inform the police or anybody, death is promised…E-mail me now: killerxxxx@xxxxx.com”.

 

Dans la série, voici un autre message datant décembre dernier,et bien réel celui-ci, envoyé par erreur parl’opérateur à de nombreux américains . Il s’agissait semble-t-il d’un exercice d’alerte, qui aurait un peu échappé à ses auteurs…

Imaginons le même en Français (genre : TOUS AUX ABRIS, MAINTENANT !!!),  quelle pourrait-être la réaction ???

mobile