Sarkozy, centres d’appels et fuites de données ?

ventoux

Etonnant !

C’est justement lorsqu’ils créaient des logiciels pour centres d’appels que les fondateurs de la société VONTU (acquise par Symantec en 2007) ont eu l’idée de développer des solutions permettant la prévention des fuites d’informations…

Rien à voir avec l’actualité… “Le compte de Sarkozy piraté via son abonnement Canal+”

Pour mémoire, quelques lignes concernant l’obligation légale de confidentialité :

Le responsable du traitement est tenu de prendre toutes précautions utiles, au regard de la nature des données et des risques présentés par le traitement, pour préserver la sécurité des données et, notamment, empêcher quelles soient déformées, endommagées, ou que des tiers non autorisés y aient accès.

Le sous-traitant doit présenter des garanties suffisantes pour assurer la mise en oeuvre des mesures de sécurité et de confidentialité mentionnées à l’article 34. Cette exigence ne décharge pas le responsable du traitement de son obligation de veiller au respect de ces mesures.

Loi n°78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés – art.34 & 35

Risques encourus :

Le fait, par toute personne qui a recueilli, à l’occasion de leur enregistrement, de leur classement, de leur transmission ou d’une autre forme de traitement, des données à caractère personnel dont la divulgation aurait pour effet de porter atteinte à la considération de l’intéressé ou à l’intimité de sa vie privée, de porter, sans autorisation de l’intéressé, ces données à la connaissance d’un tiers qui n’a pas qualité pour les recevoir est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 € d’amende.

Art. 226-22 du code pénal

 

Sinon, pour la petite histoire, et rapport à la photo, le nom “Vontu”, venait du “mont Ventoux”, les entrepreneurs en question étant de grands fans de cyclisme…