16 questions les plus posées sur l’ascenseur à 2 postes

Certaines questions peuvent trouver une réponse très rapide et brève, d’autres nécessitent des conseils détaillés. Voici une liste des 17 interrogations les plus fréquemment posées sur les ascenseurs à 2 poteaux pour vous éclairer.

1) Comment fonctionne une plateforme de levage ?

Les trois types d’entraînement les plus courants pour les ascenseurs sont hydrauliques, pneumatiques et à broches. Le meilleur modèle dépend toujours des exigences et des préférences personnelles, car chaque installation a son propre domaine d’application.

2) Qui peut utiliser un élévateur ?

Aucun certificat ou permis spécial n’est requis pour l’installation d’une plateforme élévatrice. Seules des instructions sur le fonctionnement du dispositif doivent être données. Important pour les locaux professionnels : un contrôle UVV doit être effectué annuellement afin que l’ascenseur puisse être utilisé sans risque.

3) J’envisage d’acheter un ascenseur à deux postes — à quoi faut-il faire attention ?

Si vous souhaitez disposer d’une plateforme durable, renoncez aux modèles bon marché. Les installations de qualité se caractérisent par une bonne fabrication et un niveau constant qui sera maintenu par des contrôles règlementés et réguliers. Vous devrez aussi recevoir des pièces de rechange à long terme pour l’entretien de votre machine.

4) Combien coûte une plateforme élévatrice ?

Le prix d’un ascenseur à 2 postes dépend de nombreux éléments comme la qualité, la capacité de charge et le type d’entraînement. Une installation haut de gamme, avec une capacité de levage d’environ 3,2 tonnes, peut coûter entre 2 300 € et 5 200 €. Le prix ne doit cependant pas être le seul facteur décisif pour l’achat. Il est en effet plus important que l’élévateur réponde à vos besoins. À quoi sert un monte-charge moins cher ou très onéreux si vous ne pouvez finalement pas soulever vos véhicules avec ? Il est donc recommandé de demander les conseils détaillés d’un expert pour trouver le produit qui vous convient.

5) Quel élévateur pour les locaux professionnels ?

Pour trouver un ascenseur 2 postes adapté à un atelier professionnel, il faut d’abord fixer vos besoins. Déterminez les types de véhicules soulevés (voitures particulières, camions, sportives…) et la taille des voitures levées (de la plus petite à la plus grande). Définissez aussi la hauteur des autos et la surface du seuil. En raison de la garde au sol des véhicules, un atelier de voitures de sport peut avoir besoin d’une plateforme de levage différente de celle d’un atelier travaillant principalement sur des fourgons. Ici, les extensions des bras de support jouent un rôle puisqu’elles doivent s’adapter aux points de ramassage des véhicules. Portez ensuite votre attention sur des points tels que la bonne alimentation électrique.

6) Combien de kilos une plateforme de levage peut-elle porter ?

Cette question ne peut pas être répondue de manière généralisée puisque la réponse dépend de chaque modèle d’ascenseur, de sa motorisation ainsi que d’autres facteurs plus techniques. Quoi qu’il en soit, la capacité de levage peut aller de 2,8 à 9 tonnes, voire plus.

7) Combien pèse une plateforme élévatrice ?

Là encore, tout dépend du modèle. Un élévateur à 2 colonnes de 9,0 t pèse naturellement plus qu’un élévateur à 2 colonnes étant donné qu’il est conçu pour d’autres charges. À titre indicatif, le plus léger des ascenseurs professionnels est d’environ 600 kg.

8) Quelles fondations pour une plateforme élévatrice ?

Les fondations d’un monte-charge à 2 poteaux doivent avoir une surface minimale de 4 m x 1,50 m ainsi qu’une profondeur de 20 cm. On peut également verser une fondation en points sous chaque colonne. Elle doit être large d’un mètre avec 1 m de hauteur et 1 m de profondeur. Notez bien que l’épaisseur minimale sera mesurée sans le béton de fond et les revêtements de sol.

9) Quel béton pour l’installation ?

Pour ancrer l’ascenseur en toute sécurité, il faut respecter au minimum la classe de béton C20/25.

10) De combien d’espace a-t-on besoin pour installer le dispositif ?

Pour un ascenseur de voiture, un espace minimum de 70 cm devant et derrière le véhicule est recommandé. Prévoyez également un espace d’au moins 87,5 cm pour les voies d’évacuation. Toutefois, les dimensions exactes dépendent de la structure elle-même.

11) Mise en place des colonnes de la plateforme de levage : à quelle distance les unes des autres ?

Cela dépend bien entendu du modèle à deux postes. Si la première colonne possède une largeur totale de 3,20 m, la suivante peut faire 3,89 m et la suivante seulement 3,05 m. Il n’y a pas de norme ici, les dimensions à respecter lors du montage seront mentionnées dans les instructions du fabricant.

12) Ascenseur : quelle doit être la hauteur du plafond ?

La hauteur de l’atelier ou plafond de garage dépend naturellement du type d’ascenseur et la hauteur de travail souhaitée. Pour un ascenseur sans traverse supérieure, la hauteur minimale du plafond vaut la hauteur de la colonne plus la hauteur de la voiture. Pour les ascenseurs avec traverse supérieure, il faudra bien choisir le niveau de cette dernière.

13) Comment mettre en place la structure ?

Faut-il juste la soulever, l’aligner ou la boulonner ? Non, malheureusement, les travaux ne sont pas si faciles. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte lors de l’installation pour garantir sa qualité et s’assurer qu’aucun problème ne se pose à long terme.

Le plancher sur lequel la colonne sera montée doit être 100 % droit. Sinon elle peut s’incliner, s’abaisser ou se déformer légèrement. Invisible au début, ce défaut causera divers problèmes avec le temps. On peut par exemple citer l’usure inégale des écrous de support voire l’inclinaison du dispositif. Certains ascenseurs à poste sont par contre installés avec une légère inclinaison pour qu’ils se tiennent droits lorsqu’un véhicule est soulevé.

Après le montage, il faut à nouveau tout vérifier : ajustement de toutes les vis, jeu des chaînes et des courroies trapézoïdales, etc.

14) Qui peut installer un ascenseur ?

Il est recommandé de confier les travaux à un technicien ou un installateur expérimenté pour une question de sécurité. Vous pouvez ainsi être sûr que la structure ne présentera aucun signe d’usure à long terme en raison d’une mauvaise mise en place. En plus de profiter pleinement de la garantie proposée par le prestataire, vous bénéficiez aussi d’une plateforme qui respecte les dispositifs de sécurité et pouvez même jouir d’un technicien de maintenance à votre disposition.

Si vous souhaitez monter le poste ascenseur vous-même, vous devez effectuer un contrôle UVV par la suite. Lors de ce contrôle, l’ensemble de la structure est vérifié afin de détecter les éventuelles erreurs avant qu’elles ne causent des dommages.

15) Comment fixer la plateforme de levage ?

Pour fixer l’ascenseur à 2 postes, utilisez des chevilles à expansion ou adhésives. Le choix de l’équipement dépend de la longueur et les conditions du sol ainsi, sollicitez l’avis ou les services d’un technicien avant toute décision.

17) Quelle huile ou graisse pour un ascenseur hydraulique et à broche ?

Pour les élévateurs à broche, il est conseillé d’opter pour une huile de transmission visqueuse pour les essieux et les transmissions manuelles.

Pour les élévateurs hydrauliques, c’est plus compliqué. Comme la viscosité de l’huile change en fonction de la température, le choix nécessitera l’aide d’un expert.