Caractère obsessionnel : comment s’en débarrasser ?

Caractère obsessionnel

Le caractère obsessionnel fait partie des plusieurs névroses. On l’appelle également trouble obsessionnel compulsif ou TOC. Il se traduit par une compulsion à accomplir des actes indésirables ou par des idées obsédantes. Cependant, il faut bien connaître la cause, les symptômes et surtout le traitement de cette personnalité obsessionnelle, avant même que celle-ci n’arrive. Voici alors quelques informations qui peuvent vous aider à vous débarrasser d’un caractère obsessionnel.

Qu’est-ce qu’un caractère obsessionnel ?

Le caractère obsessionnel appelé aussi névrose obsessionnelle est un trouble qui se définit par des comportements et des obsessions irraisonnés. Actuellement, on parle spécialement de trouble obsessionnel compulsif connu sous le sigle TOC. Ces troubles du comportement se traduisent par des conduites, des idées et des sentiments qui s’infligent de manière désagréable et qui entraînent une lutte anxieuse et incessante. Ces obsessions s’imposent malgré la personne, alors qu’elle est consciente de sa nature maladive. C’est ce qui les différencie de la psychose. En termes de chiffre, presque les 2 % de la population sont atteints de la névrose obsessionnelle. Elle est la 4e pathologie psychiatrique la plus courante après les troubles phobiques, les dépendances, ainsi que la dépression. Généralement, le caractère obsessionnel commence tôt. Et 65 % des cas se présentent avant l’âge de 25 ans. Cette personnalité obsessionnelle est une maladie difficile à traiter. Et elle est marquée par la tendance au doute, aux vérifications, aux scrupules et au souci de l’ordre. Habituellement, les obsessions définissent des gestes distinctifs comme ne pas toucher telle chose au passage ou ne pas mettre les pieds sur les intervalles du dallage d’un trottoir. Chez quelqu’un de sain, cela constitue un jeu. Mais pour une personne touchée par le trouble, ce rituel finit par s’imposer fortement, et que finalement le sujet éprouve un malaise ou de l’angoisse lorsqu’il n’a pas la possibilité de le respecter.

Quels sont les différents types de personnalité obsessionnelle ?

Il existe de nombreux types de personnalité obsessionnelle. Ils peuvent surgir à tout moment. Et le souffrant ne peut ni le faire disparaître ni l’empêcher d’apparaître. En premier lieu, il y a l’intellectuelle ou l’idéative, qui est une obsession symbolique et abstraite. Elle paraît absurde à cause de la présence de répétition de mots ou de chiffres, de doute sans fin ou d’auto-interrogation. Elle prend en effet, la forme d’une rumination mentale, le plus souvent interrogative, et qui occupe sans arrêt la pensée. Ses contenus peuvent être abstraits comme la morale, la religion ou la métaphysique. Mais parfois il peut s’agir d’une idée concrète comme l’objet, le chiffre ou le mot. En outre, il y a également l’impulsive qui prend souvent l’allure d’une phobie d’impulsion. Cela veut dire que le malade craint d’accomplir des actes agressifs, inconvenants ou ridicules… Le sujet peut ressentir en même temps, la crainte et le désir de commettre et de prononcer une obscénité telle que le suicide. Toutefois le passage à l’acte est très rare, sauf s’il est inconséquent. Enfin, il y a l’obsession phobique qui par ses contenus, se rapproche des phobies. En effet, le souffrant peut ressentir une crainte, mais qui n’est pas liée à un objet spécifique. Cela peut donc être une anxiété généralisée. Effectivement, la pensée à une situation ou à un objet peut entraîner une angoisse. Le sujet peut, par exemple, s’éviter de toucher à un objet déterminé. L’obsession concerne généralement la saleté,  les microbes, les maladies et même le contact. Ainsi, elle entraîne de multiples routines de vérification, nettoyage et lavage.

Quelles sont les causes de la névrose obsessionnelle ?

De nombreuses situations peuvent causer la névrose obsessionnelle. La médecine a pu comprendre le fonctionnement du cerveau des malades du toc. Primo, des facteurs sociaux ou psychologiques peuvent provoquer des obsessions. Ces facteurs peuvent s’agir d’une situation difficile de vie ou d’un traumatisme subit durant l’enfance. En outre, des facteurs génétiques peuvent également causer un trouble obsessionnel. En effet, des gênes qui participent à l’équilibrage de la sérotonine peuvent se transmettre à un enfant. Par ailleurs, des troubles métaboliques peuvent également entraîner l’apparition d’obsession. Cela est dû à la concentration insuffisante de sérotonine, responsable de la régulation de l’agression, de l’humeur, de l’appétit, du sommeil, de la douleur et de la température du corps. Enfin, il peut également y avoir un caractère obsessionnel en cas de changements dans l’activité cérébrale. Certaines régions dans le cerveau peuvent montrer une activité au-dessus de la normale. Il s’agit notamment du corps calleux, du noyau caudé et du cortex orbito-préfontal. En effet, ils sont impliqués dans la motricité, le comportement et la gestion de l’émotion.

Quelles sont les conséquences du trouble obsessionnel ?

Le trouble obsessionnel compulsif, à long terme, peut causer des troubles du comportement avec des obsessions contraignants et surtout contre la volonté du malade. Ce dernier peut également subir des angoisses puisqu’il est conscient des idées qui l’envoutent, mais ne peut faire quelque chose pour le faire disparaître. Par conséquent, le souffrant de la névrose obsessionnelle perd l’intérêt principal d’une activité ou d’un projet. En effet, il se contente seulement des règles, des questions organisationnelles et des détails. Les personnes atteintes de cette maladie peuvent prêter attention à chaque  détail et vérifier à plusieurs reprises les erreurs. Ils perdent leurs temps avec leur comportement et laissent pour plus tard les travaux importants. En outre, les personnes atteintes du trouble obsessionnel négligent également les relations personnelles ainsi que les loisirs. Leurs pensées les empêchent de sortir avec des amis ou de se détendre. En effet, elles croient qu’elles n’ont pas le temps de faire ces activités. Elles sont capables de reporter des vacances ou de ramener beaucoup de travail pour ne pas gaspiller du temps. Les activités récréatives ou les passe-temps sont pris comme des tâches essentielles qui demandent un dur labeur et de l’organisation à maîtriser. La perfection est leur maître mot. Ces individus programment tout, dans les plus fins détails, et n’acceptent aucune rectification. De ce fait, leur rigidité inflexible provoque une frustration au niveau de ses amis et de ses collègues.

Comment se débarrasser du caractère obsessionnel ?

Pour se débarrasser du caractère obsessionnel, il existe plusieurs traitements possibles. Effectivement, on peut utiliser des médicaments antidépresseurs inhibiteurs pour la recapture de la sérotonine. Cette substance agit sur la transmission de l’influx nerveux dans les neurones. Pour apercevoir un changement, ce traitement doit se poursuivre durant un certain moment voire plus d’un an. Par ailleurs, les personnes atteintes de la névrose obsessionnelle peuvent combiner les médicaments avec des psychothérapies. Sont spécifiquement recommandées pour le cas, les thérapies cognitivo-comportementales. En effet, la thérapeute fait participer le patient à des exercices comportementaux qui, de façon progressive et sécure, lui font réaliser la futilité de ses routines et du caractère de l’obsession. D’autres traitements comme la méditation de pleine conscience font également preuve d’efficacité. Ce type de thérapie diminue peu à peu l’anxiété ressentie par le malade. En outre, des lectures et des recherches d’informations concernant le trouble peut aider le souffrant et ses entourages grâce à des explications sur les symptômes et les moyens d’intervention efficaces. Cela s’appelle de la psychoéducation. Et enfin, pour se débarrasser des troubles obsessionnels compulsifs sévères, l’hospitalisation est indispensable. Surtout, s’il y a un risque élevé de suicide. Dans ce cas, le recours à des opérations neurochirurgicales est envisageable.