Conseils pour la vente d’une voiture aux distributeurs et aux particuliers

Pour les vieilles voitures, il existe deux systèmes dont tous propriétaires peuvent faire recours pour vendre ce type d’automobile. Soit une vente auprès du concessionnaire de la voiture ou vendre à un particulier. Cependant, il est important de signaler qu’il existe une grande différence entre la vente par un concessionnaire et la vente privée. On donne des conseils sur les deux possibilités.

Ne pas attendre trop longtemps

De nombreux propriétaires de voitures retardent trop longtemps la vente de leur ancienne automobile. Après tout, c’est tellement pratique. D’une manière générale, plus la vente attende et plus la valeur marchande de la voiture diminue. Ainsi, l’astuce est de ne pas attendre trop longtemps, si une voiture est à l’âge d’être vendue, il faut procéder à la vente. Ceci pour éviter que les premières problèmes évidentes du véhicule apparaissent. Dans ce cas, la vente devient alors beaucoup plus difficile. Le moment idéal pour vendre une voiture occasion ou véhicule occasion sera toujours le moment où le propriétaire se décide enfin à procéder à l’acte.

Trois façons de vendre

En tant que vendeur de voitures, il existe trois possibilités :

La vente directe au concessionnaire

La vente par l’intermédiaire d’un concessionnaire ou d’une société d’achat de voitures présente un avantage. Tout se passe bien et le propriétaire ne subisse que peu de stress. L’inconvénient est évident : vous obtenez moins pour votre véhicule qu’avec une vente privée optimale.

Vente au privé

Là où le prix de vente est potentiellement le plus élevé. Toutefois, la voiture doit être en parfait état et sans défauts (évidemment visibles). Les petits dégâts cachés sur la peinture sont généralement peu dommageables.

Payez la voiture en échange

De plus, avec une reprise, vous recevez généralement plus d’argent pour votre voiture d’occasion qu’avec une vente chez un concessionnaire. Toutefois, vous pourriez négocier une remise supplémentaire si vous ne devez pas renoncer à une vieille carotte. Pour ces trois raisons, plus la voiture est jeune, moins vous aurez de problèmes avec la vente. Une voiture de cinq ans peut être vendue par le concessionnaire sans problème comme voiture d’occasion avec garantie, une boîte de 10 ans va généralement directement à l’exportation.

Liste de contrôle des ventes de voitures

Point 1 : Estimer la valeur de votre voiture

Peu importe qu’il s’agisse d’une liste de gaufres ou d’un coup d’œil sur le marché des ventes en ligne : vous devez être capable de classer d’une manière ou d’une autre la valeur de votre ancien compagnon avant de vous jeter dans le bac à requins des ventes.

Point 2 : Faire briller votre voiture

Donnez à votre voiture le meilleur lavage, même si elle ne sera bientôt plus la vôtre. L’achat d’une voiture est en grande partie une question d’apparence. Nettoyez et polissez l’intérieur aussi minutieusement que vous ne l’avez jamais fait pendant toutes ces années. Cela vaut la peine !

Point 3 : Sonder le marché

Obtenez des offres maintenant : du concessionnaire, des acheteurs de voitures et éventuellement des vendeurs de voitures neuves. Certains concessionnaires donnent également une première estimation du prix par téléphone.

Point 4 : Passer une annonce

Si vous n’aimez pas toutes les offres des concessionnaires, vous devez prendre des mesures : Prenez des photos de la voiture (également à l’intérieur), rédigez une annonce attrayante et placez-la sur un ou plusieurs portails en ligne. Une annonce dans un journal local peut être un ajout utile.

Point 5 : Vendre

Contrat de liste de contrôle

Point 1 : Toujours par écrit

Ne jamais se fier à des promesses verbales. Pas avec le concessionnaire et pas du privé en tout cas. Utilisez les formulaires de contrat appropriés pour la vente de voitures sur Internet.

Point 2 : Emmenez un témoin avec vous

La sécurité est garantie : fournissez toujours un témoin lors des négociations de vente. Surtout lors de la remise de l’argent.

Point 3 : Dans le cas de ventes privées, ne remettez que le véhicule immatriculé.

Trop d’histoires ont été portées à notre connaissance pour que nous puissions nous passer de ce conseil. C’est peut-être plus ennuyeux pour l’acheteur de la voiture, mais votre voiture sera protégée du cambriolage.

Point 4 : Vente par un concessionnaire

Exclusion de la responsabilité pour les défauts matériels ! Cela signifie que vous êtes sur la bonne voie lorsque vous vendez. Sinon, le concessionnaire peut vous approcher après la vente et exiger une réduction du prix en raison des défauts constatés.

Point 5 : Papiers contre argent. Pas de chèque, pas de transfert confirmé en ligne.

Seul l’argent liquide est sensé lors de la vente d’une voiture. Vous pouvez également attendre que l’argent arrive sur le compte.

Assurance et vente de voiture

Vous souhaitez vendre votre voiture mais vous ne connaissez pas les démarches à effectuer auprès de votre assureur. Avant toute chose, sachez que la résiliation de votre contrat d’assurance auto n’est pas la seule possibilité : transfert et suspension temporaire sont deux alternatives à considérer, et qui seront peut-être plus adaptées à votre besoin. On vous dit tout sur ces différentes options : que faire suite à la vente de votre véhicule ? Comment résilier, transférer ou suspendre votre contrat d’assurance auto.

Vente de véhicule et assurance : 3 solutions possibles

Votre voiture a trouvé preneur ? Parfait ! Reste à savoir ce que vous voulez faire de votre assurance auto. Trois possibilités s’offrent alors à vous :

  • Vous ne reprenez pas de véhicule après la vente du vôtre, ou souhaitez tout simplement changer d’assureur pour le prochain : vous pouvez résilier votre contrat d’assurance auto actuel.
  • Vous achetez une nouvelle voiture et vous êtes satisfait de votre contrat actuel : vous pouvez procéder à un transfert des garanties. Vous pouvez aussi transférer votre assurance à un autre assuré, comme par exemple à l’acheteur de votre véhicule.
  • Vous souhaitez garder votre contrat auto mais n’avez pas encore acheté la nouvelle voiture : vous pouvez le suspendre temporairement pendant la recherche du véhicule.

Dans tous les cas, votre contrat d’assurance vous protégera jusqu’à la vente de votre véhicule.

Le contrôle technique est-il obligatoire pour la vente d’un véhicule ?

Lorsque la vente d’un véhicule d’occasion s’effectue entre particuliers, le procès-verbal d’un contrôle technique de moins de 6 mois doit être fourni pour les véhicules de plus de 4 ans. Ce document est indispensable à l’acheteur pour faire établir son nouveau certificat d’immatriculation. En revanche, la contre-visite n’est pas obligatoire. L’acheteur peut, en effet, décider d’acheter la voiture en l’état et de réaliser à ses frais les réparations qui s’imposent. Si le contrôle technique n’a pas été effectué, l’acheteur peut faire annuler la vente et si un accident survient, alors que le véhicule roule, la responsabilité du vendeur peut être engagée. Le don d’une voiture sans contrôle technique n’est pas non plus autorisé. L’examen est obligatoire et les formalités sont identiques, quel que soit le coût de la transaction.

Déclaration de cession

En cas de vente de votre véhicule, vous devez obtenir et compléter la déclaration de cession. Ce document est rempli en deux exemplaires : l’un pour l’acheteur, l’autre pour le vendeur.

Carte grise

Vous devez également remettre le certificat d’immatriculation (ou “carte grise”) du véhicule à l’acheteur. S’il s’agit de l’ancien modèle de carte grise (sans coupon détachable), le certificat doit comporter la mention « vendu le » ou « cédé le » suivie de la date et de l’heure de cession du véhicule et de votre signature. S’il s’agit du nouveau modèle (avec coupon détachable), vous devez compléter la partie haute du certificat avec la mention « vendu le » ou « cédé le » puis inscrire la date et l’heure de la vente suivies de votre signature. Vous devez également remplir le coupon détachable en mentionnant les coordonnées de l’acheteur et la date de la vente puis le signer. Ce coupon doit être remis à l’acquéreur : il lui permettra de circuler pendant un mois maximum, jusqu’à la réception de son certificat d’immatriculation après sa demande de carte grise. Si, suite à un déménagement, l’adresse figurant sur votre certificat d’immatriculation n’est pas la bonne, vous devez procéder au changement d’adresse sur la carte grise avant la réalisation de la vente. C’est à l’acheteur de procéder par la suite au changement de carte grise en s’adressant à la préfecture. Le vendeur n’a aucun frais à dépenser.

Certificat de non gage

Vous devez également remettre à l’acheteur un certificat de situation administrative, dit « certificat de non gage ». Cette démarche se fait en ligne sur internet.

Contrôle technique

Dernier document à joindre : la preuve du contrôle technique du véhicule, qui prend la forme du PV de contrôle technique à remettre à l’acheteur. Ce justificatif est obligatoire dès lors que votre véhicule a plus de 4 ans et n’est pas dispensé du contrôle technique. Le contrôle technique doit dater de moins de 6 mois ou de moins de 2 mois dans le cas où une contre-visite a été prescrite par le garagiste.  Sauf dans certains cas, il n’est pas possible de vendre une voiture sans contrôle technique : en l’absence de CT, l’acheteur ne pourra pas immatriculer le véhicule à son nom et recevoir sa carte grise.

Pièce manquante

Le vendeur doit obligatoirement remettre au vendeur l’ensemble des documents de la liste ci-dessus. Si l’un d’entre-eux manque, l’acheteur ne doit lui verser aucune somme d’argent, même si le vendeur promet de lui remettre la pièce manquante plus tard. Si le vendeur exige malgré tout un paiement, cette attitude suspecte doit susciter la méfiance de l’acquéreur.

Déclarer la vente en ligne

Dans un délai de 15 jours après la transaction, vous devez informer l’administration de la vente. Pour ce faire, vous devez passer par le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Il vous faut : ouvrir un compte ; dans la rubrique “Immatriculation”, cliquer sur la démarche “Je vends ou je donne mon véhicule” ; remplir les informations demandées dans le formulaire en ligne. Au début de vos démarches en ligne, il vous sera notamment demandé votre code confidentiel de carte grise.

Code de cession

Au cours de votre déclaration de cession en ligne, vous obtiendrez un code de cession que vous devrez transmettre à l’acquéreur pour qu’il puisse faire une demande de carte grise en ligne afin d’immatriculer votre ancien véhicule à son nom

Assurance

N’oubliez-pas de résilier votre contrat d’assurance auto à partir du jour où la cession du véhicule devient effective. Pour ce faire, vous pouvez envoyer une lettre de résiliation pour vente à votre assurance auto ou, selon les assureurs, résilier en ligne ou par téléphone.