Développement d’un site de commerce électronique : que faire pour ne pas perdre de temps et d’argent ?

Les données indiquent que les ventes en ligne sont maintenant en constante augmentation. Ces mêmes données indiquent que les ventes en ligne, aujourd’hui, ne sont pas une aubaine pour les entreprises italiennes.

Le constat est sans appel

Si vous analysez les chiffres des 10 dernières années, vous pouvez observer une croissance régulière à deux chiffres du chiffre d’affaires du commerce électronique à l’exception auparavant où la croissance a été moins forte. Cela vous donne une idée des possibilités qui se cachent derrière le monde des affaires en ligne et le fait de créer le site e-commerce.

– La majeure partie du chiffre d’affaires et son augmentation constante au cours de cette décennie sont le résultat du travail effectué par de grands acteurs internationaux-.

– Il n’y a pas d’acteurs qui participent considérablement à ces chiffres, en fait les données vous montrent une réponse inadéquate de vos entreprises pour faire face aux concurrents internationaux ;

– Le chiffre d’affaires prévu est destiné à augmenter grâce à l’évolution et à la diffusion de technologies qui favorisent le développement du marché en ligne.

Ces tendances montrent à ceux qui ont l’intention d’investir dans de nouveaux canaux de distribution de bonnes perspectives qui sont soutenues par les données implicites sur une période de croissance suffisamment longue, accompagnée d’un développement technologique de plus en plus capable de répondre aux exigences d’infrastructure nécessaires pour que ces taux de croissance ne ralentissent pas leur course à la hausse.

Des secteurs florissants

Les secteurs dans lesquels cette croissance a été la plus structurée sont ceux liés aux loisirs et au tourisme et qui constituent ensemble plus de 75 % du marché. Pour être clair, il existe en ligne de nombreuses habitudes liées aux habitudes de consommation qui trouvent dans le secteur des jeux en ligne une façon plus immédiate de dépenser leur argent. Ceux qui lisent ces chiffres le savent et donc, précisément dans le secteur des jeux en ligne, les investissements de ceux qui savent combien ce département est rentable, suivi par celui des voyages en ligne, où les joueurs sont nombreux et continuent de croître, changeant constamment leur approche du marché avec une croissance relative des investissements dans le secteur. En termes absolus suit la zone de marché, qui bien qu’elle ne représente même pas le 10 % du business, a plus que doublé son impact sur le marché, grâce à la présence d’acteurs internationaux qui, avec leurs investissements dans l’innovation, se dirigent vers des positions stratégiques sans précédent, destinées à accroître leurs positions grâce à la confiance croissante des consommateurs résultant d’une attention accrue pour offrir une expérience d’achat unique au client, même dans ces marchés à fort roulement comme l’électronique, la mode et l’alimentation. Ces données, bien que trop génériques et de haut niveau, vous font comprendre que les marges de croissance sont énormes. Elles vous disent aussi que la meilleure façon d’aborder le commerce électronique aujourd’hui n’a pas encore été bien comprise par le tissu industriel italien, qui le poursuit, et où il présente de bons résultats est un lieu de pillage par les acteurs internationaux qui achètent les positions acquises pour accéder confortablement à un marché à fortes perspectives de croissance. Alors, comment ne pas rester de simples observateurs en supposant que l’on remarque ce qui se passe ? Voici quelques conseils qui pourraient être utiles à ceux qui envisagent de créer le site e-commerce et de sauter sur le marché de la vente en ligne.

– Portez la même attention aux ventes en ligne qu’aux ventes traditionnelles. Les efforts devront être identiques, voire plus importants. N’ouvrez pas un canal de distribution supplémentaire juste pour soutenir les autres, surtout si vous ne pouvez pas les soutenir au moins de la même manière en réservant les bonnes ressources ;

– Évaluez soigneusement les ressources nécessaires au bon développement de l’ensemble du projet. Le coût de créer le site e-commerce et le développement du site web n’est pas le seul investissement, ni le principal coût d’un projet de commerce électronique. Le site web n’est qu’un des nombreux éléments sur lesquels il faut être attentif et auxquels il faut réserver un budget correct ;

– Définissez une stratégie de développement bien pensée qui vous accompagnera dans la voie de la structuration du projet avec des objectifs à court, moyen et long terme clairs et durables. Savoir quels ordres de dépenses sont liés à une voie de développement est la première des exigences pour faire du projet un bon projet ;

– Attendez-vous les compétences nécessaires pour développer votre activité en ligne, en vous appuyant sur ceux qui connaissent bien le marché, qui montrent une attention particulière à l’innovation et surtout qui peuvent voir le projet dans sa totalité et non exclusivement comme un projet de développement technique. La présence d’une série de compétences intégrant des éléments stratégiques, des connaissances techniques, une expérience de conception et la maîtrise des technologies, sont une condition essentielle pour la réussite du projet.

Analyse, sélection, mise en œuvre, évolution

Le choix du partenaire, des technologies, des stratégies et de la gestion doit nécessairement passer par ces quatre phases. Il faudra donc :

– Analyser le marché sur lequel vous envisagez d’entrer, observer le fonctionnement des concurrents, évaluer la présence sur les marchés de produits qui bénéficient déjà de la confiance d’une cible, vérifier quels sont les coûts pour être présent sur les canaux directs et indirects par lesquels le produit peut être vendu avec succès.

– Sélectionner la plateforme la plus appropriée en fonction de vos besoins. Évaluer son niveau de diffusion et de soutien par les structures technologiques et son évolutivité. Comprendre son intégrabilité et son ouverture à d’autres systèmes et technologies qui peuvent être utiles aux entreprises, à la gestion, aux plateformes sociales, aux plateformes de démographie, etc.

– Mettre en œuvre le projet, en prenant soin de tous les aspects qui le font apprécier par sa cible. Visibilité, facilité d’utilisation, disponibilité, immédiateté, sont quelques-uns des éléments qui rendent l’expérience offerte à notre utilisateur unique et positive, de sorte que le premier achat est effectué, et est le premier d’une longue série. Intégrer le tout avec ce qui peut représenter un point de contact vers le projet, afin que l’utilisateur puisse être suivi, impliqué, convaincu et fidèle.

– Poursuivre le projet, en planifiant les investissements à court et moyen terme, afin de pouvoir générer un chiffre d’affaires à partir d’activités consolidées, soutenues par une expérimentation continue de nouvelles technologies qui permettent de suivre le rythme du temps et de les anticiper de manière systématique, grâce à une analyse continue des données, des technologies et des tendances.

Ce sont les quatre phases qui ne doivent pas manquer dans un projet de commerce électronique, nécessaires pour en assurer le succès. Penser à créer le site e-commerce qui se vend tout seul est l’un des meilleurs moyens de gaspiller son argent, de passer du temps inutilement, puis d’élargir le rang de ceux qui pensent avoir essayé sans obtenir de résultats, positif.