Quelle formation suivre pour devenir formateur ?

formateur

Être formateur est un métier qui offre beaucoup de possibilités compte tenu des demandes croissantes en formations. Vous aimeriez partir dans cette aventure, mais ne savez pas trop comment vous y prendre ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette fonction.

Rôles d’un formateur

Un formateur est la personne qui conçoit la formation, les outils nécessaires à sa présentation et fait la présentation à ses apprentis, composés de public adulte qui peut être des professionnels dans un domaine spécialisé ou demandeurs d’emploi. Le formateur donne une formation théorique, pratique et professionnelle sur un métier, dans un ou plusieurs domaines spécialisés. Il peut intervenir dans une discipline générale comme les mathématiques, l’anglais ou dans un monde professionnel spécifique : bâtiment, comptabilité, commerce et vente ou dans le comportemental : bien-être, gestion du temps ou du stress.

Un formateur est un professionnel doté de plusieurs années d’expérience dans son domaine ou a suivi une formation formateur spécifique. La formation qu’il donne est liée à ses compétences acquises pendant ses années de travail.

Un formateur joue un rôle de conseiller pour ses apprenants. Il les aide à se perfectionner, car un des objectifs des stagiaires quand ils suivent ces formations est une évolution de carrière ou une reconversion. Mais il se peut aussi que les formations soient suivies dans le but d’une insertion professionnelle vu que de nombreux sont les sans-emplois qui les suivent dans le but de se spécialiser dans un domaine précis. Un formateur se doit de maîtriser son domaine. Domaine qui peut être plusieurs comme la psychologie, le marketing et le leadership par exemple.

Les qualités d’un formateur

Avoir des compétences dans un domaine ne suffit pas pour devenir un formateur. D’autres qualités sont essentielles pour réussir dans cette profession comme le savoir-faire et le savoir être. Sans oublier les capacités comme : 

  • L’adaptation : le formateur sera confronté à différents types de public lors de ses séances de formation. Il devra être capable de s’adapter à chacun d’eux de par leurs différences de caractère. S’adapter aussi aux circonstances qui peuvent surgir pendant la formation et les gérer efficacement.
  • L’autonomie : il devra être capable de gérer ses cours, ses différents groupes de stagiaires, se déplacer dans les entreprises ou local où il dispense ses séances. Et par la même occasion, être rigoureux et organisé dans son travail est indispensable.
  • La veille intellectuelle : un formateur devra être au courant des dernières tendances en technologie ou mises à jour des réglementations ou dispositifs dans son domaine.
  • Et être pédagogue avant tout : en effet, il devra être capable de transmettre le savoir par la conception de son cours, la créativité dans son contenu et sa présentation, une animation dynamique et enthousiaste.

Les outils utilisés et l’animation des séances peuvent faire la différence entre plusieurs formations dans le même thème. Il faut savoir motiver le groupe et garder son dynamisme tout au long de la formation.

Pourquoi devenir formateur ?

Les formations sont reconnues utiles tout au long de la vie, même si on est devenu adulte et déjà travailleur. L’Etat même consacre un budget pour la formation des salariés. Et les entreprises offrent des formations pour leurs salariés suivant les circonstances. Les formations les plus demandées sont les langues (anglais surtout pour les professionnels), le développement personnel, l’informatique, le management, le marketing et le commerce et vente.

Être formateur, c’est en quelque sorte, vendre ses expériences et développer ses activités. C’est une possibilité pour une reconversion professionnelle ou pour transmettre ses savoirs. C’est un métier florissant et encore plein d’opportunités et de possibilités.

Quelles formations suivre pour devenir formateur ?

Il existe des formations universitaires pour devenir formateur. Une Licence professionnelle après un bac +2 ou un Master professionnel spécialisé proposé par certains centres de formation. Il y a la licence en sciences de l’éducation qui dure 2 ans qui prépare les formateurs, animateurs socio-culturel, conseillers d’éducation ou conseiller pédagogique. Pour le master, il y a le master en science de l’éducation après 5 ans d’étude.

L’inconvénient de ces formations, c’est que les sortants sont des formateurs génériques sans compétence spécifique. Le meilleur moyen est de suivre un cursus sur un thème ou une matière précis. Ces formations peuvent durer quelques jours ou quelques semaines. En sortant, on devient un formateur sur un thème spécifique. Des organismes de formation délivrent un titre professionnel en formation accélérée : formation en théorie, mais suivie d’un stage dans des organismes de formation.

Ces formations ne demandent pas de diplôme précis, mais il faudra quand même maîtriser le sujet qu’on veut former. On peut se former pour une formation générale de formateur avant de se spécialiser dans un domaine précis. Comment choisir la meilleure école ? Choisissez un organisme qui délivre un titre professionnel reconnu par l’Etat. Dans ce cas, votre formation peut être prise en charge par Pôle Emploi. Cela assure aussi la qualité de la formation.

Le ministère de l’emploi remet un titre de formateur après six ou neuf mois de formation par certains organismes privés. Les formations courtes sont faites pour ceux qui veulent être opérationnels/actifs rapidement. Les cours peuvent se dérouler en quelques jours seulement. Beaucoup de sociétés font appel à des formateurs indépendants. Vous pouvez trouver de bons formateurs indépendants pour votre formation formateur. Les formations courtes peuvent être qualifiantes, ans diplôme, tout comme une formation longue peut être diplômant, mais sans aucune pratique.