Quelles dimensions minimales pour un ascenseur à deux colonnes?

Un ascenseurs à deux colonnes est le type d’ascenseur le plus populaire dans les ateliers privés et professionnels. Avant d’acheter un tel ascenseur, vous devez vérifier si l’espace prévu et l’état du sol sont suffisants pour installer un ascenseur à deux colonnes conforme aux normes. Les dimensions et les spécifications peuvent varier selon le type d’ascenseur.

Dimensions minimales de la plate-forme de levage

Une plate-forme élévatrice ne doit être installée que dans des endroits suffisamment éclairés et bien ventilés. Si les deux sont donnés, on vérifie si l’espace disponible pour la plate-forme est suffisant. Pour installer un ascenseur à deux colonnes conformément aux normes, il faut prévoir un espace d’au moins 87,5 cm entre les colonnes et les murs ou d’autres objets fixes, tels que des étagères, comme issue de secours. Cela signifie que la largeur minimale de cet ascenseur est de 4,6 m.  L’espace dont vous avez besoin dans la profondeur pour votre plate-forme de levage dépend des véhicules qui y sont traités. Une petite voiture nécessite naturellement moins d’espace qu’une Mercedes Classe E. Ce dernier fait près de 5 m de long. Pensez donc aux véhicules qui sont traités dans votre atelier. Le plus grand véhicule détermine la longueur. Il est recommandé d’ajouter au moins 70 cm à l’avant et à l’arrière de la longueur du véhicule. Si vous voulez ajouter un établi ou peut-être pousser le chariot de l’atelier autour de l’ascenseur, vous devez prévoir plus d’espace sur les côtés, à l’avant ou à l’arrière.

Pour calculer la hauteur minimale, il faut additionner la hauteur de la colonne et la hauteur du véhicule. Pour les ascenseurs à 2 colonnes avec potence, la hauteur est donnée par le sommet de la potence. Dans ce cas, il est de 3,87 cm. Si celle-ci est trop élevée, par exemple parce que la hauteur du plafond est insuffisante, cette plate-forme peut être raccourcie en hauteur (et légèrement en largeur). Pour cela, le système de potence est raccourci sur le côté ou en haut, selon la hauteur, et la corde de synchronisation est ajustée. Ainsi, un tel ascenseur peut également être installé dans des ateliers qui ne respectent pas tout à fait les dimensions minimales.

Le choix de l’emplacement de la scène doit également être bien réfléchi. Si vous ne pouvez pas vous y rendre directement en voiture, il faut envisager de prendre des allées. Comme chaque véhicule est différent, les allées sont différentes selon le véhicule.

Conditions requises pour la fondation

Afin d’ancrer l’ascenseur en toute sécurité, la fondation doit être de niveau et la classe de béton C20/25 doit être respectée au minimum. Une épaisseur minimale de 20 cm de béton armé est obligatoire, sans revêtement de sol et sans sous-béton. Si votre fondation n’est pas suffisante, une nouvelle fondation doit être versée. Il y a deux possibilités :

– une surface minimale de 4 m x 1,50 m et une profondeur de 20 cm

– une fondation sous chaque colonne de 1 m de largeur, 1 m de hauteur et 1 m de profondeur.

Si le béton n’est pas suffisant, on peut acheter un élévateur avec un cadre de base au lieu d’une plate-forme de potence. Il est autoportant et n’a besoin que d’être légèrement vissé pour éviter qu’il ne glisse lors du passage sur le cadre de base. De cette façon, les déficits dans le béton peuvent être compensés.

Fixation des plates-formes de levage Colonnes

Afin d’ancrer solidement les colonnes, on peut utiliser des ancrages à expansion ou des ancrages à base de composés chimiques, appelés familièrement ancrages adhésifs. Les ancrages doivent être d’une longueur appropriée pour atteindre le plancher porteur. Les ancrages à expansion nécessitent au moins 90 mm dans le béton armé et les ancrages adhésifs 110 cm dans le béton armé. L’épaisseur de béton maigre est ajoutée à la longueur de la cheville, qui peut être d’une longueur de 19,1 cm pour l’installation.