Smartphone zombie : comment limiter le phénomène des zombies

Les smartphones dits “zombies” sont la nouvelle faune urbaine qui se promène les yeux fixés sur son téléphone portable. Ceux qui ne peuvent pas se passer de leur téléphone même en marchant sont exposés à un certain nombre de risques car ils perdent le contact avec leur environnement et ignorent même les véhicules en mouvement ou les autres piétons. Des applications comme Facebook, Whatsapp, Twitter ou Instagram sont capables d’absorber toute notre attention, même lorsque nous marchons. Cette habitude, au-delà des risques qu’elle implique, nous fait perdre conscience de ce qui nous entoure et de ses changements.

Les dangers du zombiewalking

En plus d’être familier avec les rues de notre quartier ou de la ville, la marche demande de l’attention. Les changements qui interviennent dans l’environnement dans lequel nous évoluons ne sont généralement pas rapides, mais il s’agit toujours de variations dont il faut tenir compte. C’est pourquoi le smartphone zombie (celui qui pratique la marche distraite ou la marche distraite) met sa santé en danger. Le terme “zombiewalker” a un ancêtre. Au début du XXe siècle, avec la diffusion des voitures, il y a eu une intense campagne de sensibilisation visant à alerter les piétons distraits. À l’époque, on les appelait les “jaywalkers”. Le terme a été inventé pour désigner les personnes qui ont quitté les zones rurales pour les grandes villes et qui ont été étonnées par les bâtiments, les monuments, les panneaux d’affichage et le trafic piétonnier intense. La distraction, ainsi que le manque de sensibilisation aux dangers de la circulation automobile, augmentent le risque d’accident. La société contemporaine a donné naissance à une nouvelle version du jaywalker, le zombiewalker.

Tentatives de dissuasion des smartphones zombies

Plusieurs campagnes ont été lancées en Espagne pour alerter et dissuader les smartphones zombies. Dans la province de Murcie, la municipalité de San Javier a pensé à alerter les piétons avec un panneau de signalisation. Le curieux panneau dit : le piéton fait attention en marchant. Whatsapp peut attendre. Dans le centre de Londres, en revanche, des feux de circulation, des passages piétons interactifs et d’autres éléments de signalisation destinés à prévenir les accidents de piétons sont testés. Cela peut paraître étrange, mais il existe de nombreux cas de petits accidents de marche, car garder les yeux fixés sur l’écran limite notre vision périphérique. Dans de nombreux pays, on discute encore des mesures punitives à prendre à l’encontre des piétons qui se distraient au téléphone en traversant la route. La menace d’une amende, bien qu’elle puisse sembler une mesure stricte, peut être la seule façon d’éviter les accidents. À Taiwan, par exemple, la proposition est parvenue au Parlement à la suite de plusieurs incidents de ce type.

Une technologie pour aider le smartphone zombie

Il existe des applications mobiles conçues pour répondre aux besoins des smartphones zombies. Un exemple intéressant est l’écran transparent qui utilise la caméra du téléphone portable pour créer un effet de transparence sur l’affichage et permettre au piéton de voir ce qui se trouve derrière le téléphone portable. Plusieurs fabricants de téléphones portables envisagent d’équiper leurs appareils de telles applications. Cependant, cette solution, aussi utile et efficace soit-elle, peut devenir contre-productive et encourager cette mauvaise habitude. La meilleure solution reste donc le sens des responsabilités et de la mesure, qui sont les seuls à pouvoir réduire les risques et les accidents. Et, au cas où vous auriez vraiment besoin de consulter votre smartphone, apprenez à vous arrêter quelques secondes, après vous être assuré que vous n’êtes pas dans une position risquée et que vous ne gênez personne.