Voiture du futur : ce qui va changer pendant nos voyages en voiture

La conduite autonome, l’autopartage et l’internet des objets (IoT) ne sont que quelques-unes des tendances qui modifient l’industrie automobile. On envoie une famille en vacances d’hiver et leur montrons tout au long de leur voyage en voiture les technologies qui accompagneront et influenceront nos voitures à l’avenir.

Une famille se réjouit de ses vacances d’hiver en Suisse. Ils s’y rendent dans leur Bulli, la voiture de fonction. Il s’agit d’un tout nouveau E-Bully en réseau. Afin de disposer de suffisamment d’espace pour ses bagages d’hiver, le père de famille souhaite acheter au préalable un coffre à skis. Mais à quoi cela ressemblera-t-il sur le toit de leur camionnette rouge ? Grâce à la réalité augmentée (RA), la famille peut tout examiner de près au préalable.

Avec la réalité augmentée, le monde réel se confond avec les objets générés par ordinateur et visualise à quoi ressemblera la camionnette avec un coffre à skis sur le toit. Des informations techniques sur les dimensions et le poids importants sont également ajoutées à la vue. Le père saisit ces visuels dans une vidéo personnalisée et l’envoie par e-mail à un bon ami qui souhaite également acheter une boîte de ski. Les technologies de réalité augmentée sont utilisées par exemple dans la salle de vente, la vente de pièces détachées, le service après-vente, le service clientèle ou la réparation.

Chatbots

Le coffre de toit est acheté, la voiture est emballée et tous les membres de la famille se réjouissent du voyage. En entrant la destination “vacances d’hiver en Suisse” dans le système de navigation, le papa constate que le service de navigation Life ne démarre pas. Il contacte le soutien du fabricant en appuyant simplement sur un bouton. Un ticket est généré dans le système informatique du fabricant et il trouve son numéro de ticket via un chatbot Skype. Le ticket contient automatiquement toutes les données de diagnostic. L’employé du support qui traite le ticket trouve une cause simple : la licence du service de la circulation a expiré.

Le chatbot l’informe, afin qu’il puisse commander une nouvelle licence directement dans le chat. Comme il s’agit d’une voiture de société, son superviseur est informé sur son smartphone. D’un simple clic, il déclenche la commande sur son téléphone portable. La solution de gestion des services, qui fonctionne en arrière-plan, commande alors automatiquement le permis manquant et libère le service de circulation dans le véhicule. Avec seulement quelques minutes de retard, les vacances d’hiver commencent.

Blockchain

En route vers la Suisse, le paternel remarque que l’état de charge de la batterie se détériore rapidement, alors qu’elle était complètement chargée avant le départ. En jetant un coup d’œil au tableau de bord de la batterie, il constate qu’une erreur a été commise lors de la dernière maintenance en atelier. On lui demande de se rendre à l’atelier le plus proche pour faire remplacer gratuitement la batterie. Les intervalles de maintenance sont documentés dans la Blockchain.

eSIM et IoT

La famille est maintenant en route pour la Suisse. Les enfants ont loué un film de Netflix. Peu après, la connexion est interrompue. La raison : le profil 4G/5G de la carte SIM n’est pas valable pour la Suisse. Le chatbot apparaît sur l’écran du Bully et propose la réservation d’une option Suisse. Comme leur voiture est déjà équipée d’une eSIM, une puce intégrée à laquelle on peut aussi accéder à distance, le constructeur automobile peut envoyer le profil d’accès de la Suisse à l’eSIM. L’eSIM se connecte au réseau du fournisseur de réseau local. Il réserve l’option et paie avec son crédit CarCoin.

Après une longue mais détendue promenade en voiture, la famille arrive au centre de vacances et attend avec impatience la première descente de ski.

La mise en réseau, la conduite autonome, le partage de l’économie et l’électrification sont autant de défis pour l’industrie automobile. Ce n’est qu’avec de nouveaux modèles et processus commerciaux que les fabricants et les fournisseurs pourront continuer à fournir un soutien à valeur ajoutée à leurs clients à l’avenir.