4 choses à savoir sur le métier d’auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

Le métier d’assistante maternelle comprend la prestation de soins de base liés à la prise en charge et au bien-être des nourrissons et des enfants de moins de 6 ans. C’est un métier qui nécessite certaines connaissances des enfants, de la patience, de la réactivité et du dévouement. Elle s’effectue sous le contrôle des surveillants des institutions de garde d’enfants et de toutes les instances où sont pris en charge de jeunes enfants et des bébés. Retrouvez ci-dessous les informations clés sur la carrière d’auxiliaire de puériculture.

1. Diplôme et formation pour le métier d’auxiliaire de puériculture

Pour pouvoir exercer le métier d’assistante maternelle, il est nécessaire de détenir un diplôme d’assistante maternelle ou un CAP petite enfance. Ce dernier est obtenu à l’issue d’une formation dans un institut de formation des assistantes maternelles. La formation pour le métier d’auxiliaire de puériculture a une durée de 10 mois. Toutefois, le temps d’enseignement total environne les 1 435 heures. À cela s’ajoute 24 heures de formation pratique. Il est important de préciser que lors de la formation au métier, vous disposez plus précisément de 8 modules théoriques qui vous permettront d’acquérir 8 compétences clés à savoir : la puériculture, l’organisation du travail, l’hygiène hospitalière, etc. Ensuite, vous serez prêt à exercer le métier. De plus, vous serez également appelé à mener des stages en milieu professionnel comme : le service pédiatrique, la crèche, etc. De toute évidence, le diplôme professionnel au métier d’auxiliaire de puériculture vous sera délivré à la fin de la formation de 10 mois et sous réserve de vérification de la maitrise de tous les modules du programme de formation.

2. Exercer le métier d’auxiliaire de puériculture

Si vous optez pour ce travail, vous devrez disposer d’un certificat d’aptitude de statut professionnel. Vous avez la possibilité de travailler comme assistante maternelle dans divers établissements chargés d’accueillir les nouveau-nés et de garder les jeunes enfants. Il est également possible que vous deveniez assistant dans une agence ou un Centre de protection maternelle et infantile. Pour cela, vous devez assister le médecin du centre, assurer le suivi des activités en mettant à jour les dossiers des patients et conseiller les parents. En tant qu’assistante à la maternité ou au service hospitalier, vous devez assurer les soins de base au nouveau-né (prendre les mesures, le poids, laver le nouveau-né ou encore changer les couches…). Vous devez également donner des conseils à la mère sur l’allaitement. Enfin, lors d’un stage en crèche, le métier d’assistante maternelle consiste à s’occuper de plusieurs enfants à la fois. Par conséquent, vous devez les accueillir, prendre soin de leurs toilettes et les nourrir. Notez également que vous serez responsable du développement intellectuel et émotionnel des enfants en leur fournissant des jeux d’apprentissage précoce pour qu’ils puissent communiquer entre eux. Enfin, vous allez assurer la sécurité, l’hygiène et l’entretien de l’aire de travail et d’accueil des enfants.

3. Missions d’une auxiliaire de puériculture

Les tâches des assistantes maternelles sont liées à la prise en charge des enfants de 0 à 6 ans. Dans ce cas, vous serez chargé d’accueillir le patient et l’aider à emménager dans sa chambre si nécessaire. Toutefois, vous vous chargerez également de le nourrir, de l’amener aux toilettes, de lui apprendre les postures du quotidien et de lui inculquer des règles de vie sociale. En général, vos tâches, qu’elles soient liées aux soins ou à l’éducation, sont conçues pour assurer le bien-être de votre jeune patient. Il s’agit d’un aperçu général des tâches que vous devez accomplir, mais la spécificité des tâches dépendra principalement de l’institution pour laquelle vous travaillez.

4. Le profil d’une auxiliaire de puériculture

Pour devenir éducatrice, vous devez justifier de certaines qualités, avoir une bonne aptitude professionnelle. Il faut d’abord être patient, car s’occuper de jeunes enfants n’est pas toujours facile, surtout que les bébés ne peuvent pas expliquer leurs inquiétudes. Par conséquent, face aux cris et aux pleurs, vous devez rester calme. Vous devrez également être réactif et veiller à éviter les accidents avec les nourrissons et les enfants. La troisième qualité que vous devez prouver est la qualité d’aimer les enfants d’abord, afin que vous puissiez remplir vos obligations sérieusement en toute situation. Il est important d’avoir un sens aigu des responsabilités afin de pouvoir prendre la bonne voie pour prendre des décisions à l’heure dans toutes les situations. Toutefois, l’esprit d’équipe est aussi une qualité que vous devez avoir. Vous serez aussi appelé à travailler régulièrement avec des collaborateurs. Aimer un nouveau-né n’est pas suffisant. Le métier d’assistante maternelle nécessite beaucoup de patience, une grande vigilance et aussi un esprit d’initiative. Toutes ces capacités ont pour but d’assurer qu’aucun incident ne puisse survenir.