Ce que vous devez savoir sur la somnolence excessive

Une somnolence excessive chez les personnes âgées peut être le signe du développement d’une démence ou d’autres pathologies, surtout si elle survient pendant la journée, car le sommeil a un rôle important pour la santé humaine, mais en excès il peut être le signe de problèmes graves. C’est pourquoi il est important de toujours observer le comportement du membre de la famille, afin qu’il soit possible de découvrir le problème à un stade précoce et d’entamer un traitement spécifique et efficace, guidé par un professionnel. 

Qu’est-ce que la somnolence ? 

La somnolence est un symptôme qui se traduit par une forte envie de dormir. Elle est normale, « physiologique », lorsqu’elle survient le soir ou à l’heure habituelle du coucher, ou dans les premières heures de l’après-midi. Si elle survient au cours de la journée, on parle de somnolence diurne. La somnolence diurne ou somnolence dans la journée se manifeste par “une envie de dormir” au cours de la journée et correspond à une diminution momentanée de l’éveil. La somnolence est un phénomène normal quand il survient le soir vers l’heure du coucher, après le déjeuner, ou à d’autres moments dans des circonstances particulières après une soirée festive ou une nuit blanche par exemple. La somnolence diurne est également fréquente chez les personnes âgées. En revanche, la somnolence diurne excessive ou encore “pathologique” se traduit par “un besoin non désiré de dormir” qui :

– Se manifeste quotidiennement ou presque, en dehors des moments précités ;

– Constitue une gêne pour la personne.

Dans ce cas, le besoin de dormir dans la journée peut être irrésistible et de véritables épisodes d’endormissement, plus ou moins récupérateurs, surviennent parfois. La somnolence diurne excessive concerne un Français sur cinq. Près de 30 % des adolescents de 15 à 19 ans manquent de sommeil.

Somnolence diurne excessive

Au cours du processus de vieillissement, il est fréquent que le besoin de dormir diminue, de sorte que l’excès de sommeil peut entraîner des changements dans la santé des personnes âgées. Les experts classent ce problème comme une hypersomnie, caractérisée par des individus qui passent une grande partie de leur temps à dormir, surtout aux moments où le corps est habituellement actif, comme pendant la journée, où les mouvements de la société sont généralement plus importants. Une somnolence excessive peut être le reflet de plusieurs facteurs, tels qu’une réduction des activités cognitives, du temps d’exposition au soleil ou à la lumière et aussi du peu de stimuli biologiques et physiques. Outre ces facteurs, d’autres facteurs plus aggravants peuvent être la cause du sommeil, à savoir l’hypoglycémie, l’hypothyroïdie et une mauvaise ventilation pulmonaire. En outre, il est possible que l’utilisation de certains médicaments tels que les antiallergiques, les tranquillisants, les antispasmodiques et les barbituriques pose le même problème. Dans ces cas, il est essentiel qu’un professionnel soit activé, c’est le moyen le plus sûr de découvrir la cause de l’hypersomnie et la meilleure forme de traitement, car une somnolence excessive chez les personnes âgées est plus dommageable pour la santé que l’absence de celle-ci, et peut même compromettre l’espérance de vie du patient.

Les symptômes de la somnolence diurne excessive 

La somnolence peut se manifester de différentes façons.

– La sensation d’être la plupart du temps somnolent, mal réveillé. L’envie de dormir est alors permanente. Il est également difficile de se concentrer et de fixer son attention.

– Un réveil matinal pénible. La personne a l’impression d’être mal réveillée, d’être incapable de réfléchir en se levant. Ces difficultés peuvent aussi se manifester après une sieste. Parfois, pour pouvoir se sentir mieux réveillée le matin, la personne a besoin de dormir 10 à 12 heures par nuit.

– Des endormissements involontaires se répétant une ou plusieurs fois dans la journée. Ils surviennent plus facilement dans une ambiance calme, monotone, lorsque la personne est inoccupée ou passive ; ou dans des des circonstances indésirables comme au volant, au travail, en classe, etc.

Ces endormissements sont soit incontrôlables, soit contrôlés et évités par le mouvement, la marche ou le fait de prendre la parole. 

– Un besoin de s’allonger pour dormir dans la journée, trop fréquent et/ou sans bénéfice. La sieste peut se renouveler plusieurs fois dans la journée mais n’apporte pas toujours de soulagement.

Problèmes causés par une somnolence excessive

L’arrivée du vieillissement peut entraîner plusieurs changements dans la routine, qui peuvent ensuite modifier le sommeil jusqu’à ce que la personne s’habitue à la nouvelle routine quotidienne. Mais la prolongation de la fatigue peut être le signe d’innombrables complications. Découvrez quelques-unes d’entre elles.

Dépression

L’apparition de la dépression est assez fréquente à ce stade de la vie, faisant de la somnolence excessive un des symptômes de cette pathologie, qui passe souvent inaperçue aux yeux des proches.

Carence nutritionnelle

L’avancée en âge est une phase qui provoque plusieurs transformations dans le corps humain, rendant courante la perte de nutriments dans l’organisme. Ce type de perte entraîne le développement d’une anémie qui, comme symptômes, se traduit par une fatigue et une somnolence excessive.

Démences

La somnolence peut également être un signe avant-coureur de problèmes neurologiques graves, qui nécessitent des investigations spécifiques pour leur diagnostic. En ce qui concerne les démences dégénératives, il est important qu’elles soient reconnues le plus tôt possible, afin qu’il soit possible d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées grâce à des traitements, en évitant l’apparition de symptômes plus graves.

Narcolepsie

La narcolepsie ne présente pas de risque direct pour la vie des personnes âgées, mais c’est une maladie chronique qui se manifeste directement dans le sommeil du patient, faisant de l’hypersomnie l’un des principaux symptômes de la pathologie.