Qu’est-ce qui provoque à la fois des douleurs dorsales et des diarrhées ?

Vous avez des douleurs dorsales et la diarrhée en même temps ? Si les deux symptômes se produisent ensemble, ils peuvent avoir des causes différentes. Si vous connaissez la cause, vous savez quoi faire.

Mal de dos et diarrhée : qu’est-ce que cela peut être ?

Si les douleurs dorsales surviennent en même temps que la diarrhée, cela peut bien sûr être une coïncidence. Cependant, ces deux symptômes peuvent également indiquer des maladies très spécifiques.

La première maladie qu’on va décrire et qui peut entraîner des diarrhées et des douleurs dorsales, est la maladie cœliaque.

La maladie cœliaque

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune dans laquelle la muqueuse de l’intestin grêle s’enflamme dès que des aliments contenant du gluten sont consommés. Le gluten est une protéine qui se présente dans de nombreux types de céréales, par exemple le blé, l’épeautre, le seigle et l’orge.

Une telle inflammation chronique de la muqueuse intestinale entraîne souvent des symptômes légèrement différents chez chaque patient. Cela se fait en fonction de la gravité de l’inflammation. Souvent, même les enfants souffrent de la maladie cœliaque. Leurs symptômes sont généralement des diarrhées, des douleurs abdominales et des troubles du développement. En fait, l’intestin malade ne peut plus absorber et utiliser correctement les nutriments.

Chez l’adulte, la maladie coeliaque se manifeste aussi généralement par une diarrhée chronique. Mais dans certains cas, elle se manifeste aussi par des douleurs dans les articulations et le bas du dos.

La première étape dans le traitement de la maladie cœliaque consiste à passer à un régime sans gluten. Il est important que le régime soit néanmoins complet. En effet, il existe de nombreux produits sans gluten qui ne répondent pas à cette exigence et ne sont donc pas particulièrement sains.

Dysménorrhée — Problèmes menstruels

La dysménorrhée est le terme technique pour désigner les douleurs menstruelles (crampes abdominales dans les jours précédant et pendant les menstruations). Elle touche 45 à 95 % des femmes. Souvent, la douleur s’étend aux jambes ou se déplace vers le bas du dos, de sorte que le mal de dos est souvent l’un des symptômes de la dysménorrhée sans que l’on puisse en trouver la cause dans le dos.

Les personnes concernées prennent souvent des analgésiques tels que l’aspirine ou l’ibuprofène. En revanche, les médecins aiment bien prescrire la pilule dans ces cas-là.

Diverticulose — Diverticules dans l’intestin

Les diverticules de l’intestin sont des protubérances de la paroi intestinale qui peuvent s’enflammer douloureusement (diverticulite) et sont alors généralement traitées avec des antibiotiques.

Dans le cas contraire, des complications peuvent survenir, comme des abcès, des perforations, des saignements, etc.

Maladie inflammatoire chronique de l’intestin

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin comprennent notamment la colite ulcéreuse, qui affecte le côlon, et la maladie de Crohn, qui peut se manifester dans tout le tube digestif. La plupart du temps, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin évoluent par phases. Ces maladies se manifestent ensuite par de graves diarrhées et des crampes abdominales.

Certaines personnes touchées réagissent également par des douleurs articulaires ou des maux de dos.

Il faut également garder à l’esprit l’approvisionnement en substances vitales, par exemple le niveau de vitamine D. En fit, il est souvent faible dans les maladies chroniques, ce qui peut favoriser les rechutes.

Inflammation du bassin rénal

L’inflammation du bassin rénal (pyélonéphrite) peut être le résultat d’une inflammation des voies urinaires si les bactéries correspondantes migrent dans les reins. Il n’est pas rare qu’un séjour à l’hôpital soit nécessaire dans ce cas.

Les symptômes typiques d’une inflammation pelvienne rénale comprennent des douleurs dorsales. Souvent, ces douleurs ne sont pas immédiatement attribuées aux reins par les personnes concernées. Les autres symptômes sont la diarrhée, les douleurs à la miction, la fièvre, les urines foncées et malodorantes, la perte d’appétit, les vomissements et les nausées.

Les reins étant des organes très sensibles et difficiles à récupérer après une lésion, il convient d’éviter d’emblée de tels problèmes rénaux par une mode de vie saine et respectueuse des reins.

Si vous avez déjà des problèmes de rein, vous devez absolument consulter un médecin.

Doit-on consulter un médecin pour la diarrhée et le mal de dos ?

Si vous avez juste un peu de diarrhées, ce n’est pas nécessaire de voir un médecin. Toutefois, si vous souffrez d’une diarrhée grave et persistante, vous devez absolument consulter un médecin ou appeler un médecin au bout de deux jours. C’est parce que la diarrhée entraîne une perte d’eau et de minéraux, qui peuvent tous deux entraîner de graves complications.

Le médecin est également le premier à faire appel au sang dans les selles et à la fièvre, ainsi qu’à clarifier la cause concrète du mal de dos. Comme les douleurs dorsales sont souvent mal interprétées, en particulier dans le cas de problèmes graves tels que l’inflammation du bassin rénal, un médecin doit exclure ces causes critiques pour être sûres.